Inondations : quelles démarches auprès de mon assureur ?

Théoriquement, aucune loi au monde ne vous oblige à vous souscrire à une assurance tous risques quoique cette souscription soit fortement recommandée pour se prémunir des aléas du futur. En effet, le contrat de ce type d’assurance doit obligatoirement comporter la mention garantie contre les catastrophes naturelles dont l’inondation ne fait pas exception à la règle. Mais encore pour profiter des indemnités, certaines démarches sont à effectuer.

Quelle est la première démarche à effectuer ?

Bien que personne ne puisse se prémunir des aléas du futur, il est important de prendre les mesures nécessaires de façon à limiter les dommages subis en sein de votre habitation. Ensuite, il faut penser dans la mesure du possible à conserver certaines pièces justificatives à savoir des vidéos, des photos ou les témoignages des voisins. Après avoir réuni ces pièces justificatives, vous allez devoir vous rendre auprès des autorités publiques qui vont rédiger pour votre compte une déclaration de catastrophes naturelles. Il s’agit d’un arrêté ministériel qui permettra aux assurés d’une assurance habitation et inondation de bénéficier de toutes les indemnisations contre les événements naturels anormaux. Qui plus est, le délai pour déclarer le sinistre auprès des assureurs prend effet au moment même de la sortie de cet arrêté ministériel. Il s’agit d’un arrêté ministériel qui permettra aux assurés d’une assurance habitation et inondation de bénéficier de toutes les indemnisations contre les événements naturels anormaux. Le fait est que vous disposez d’un délai de dix jours à partir de la date de parution de l’arrêté ministériel pour déclarer l’état des lieux.

Quels sont les documents à fournir ?

Dès l’apparition du sinistre, il faut penser à prendre des photos de l’état des lieux pour ensuite se rendre auprès des autorités publiques. Il faut aussi penser à y mettre vos coordonnées, le numéro de votre contrat sans oublier de mentionner la date du sinistre. Vous devez penser à décrire dans un papier l’ensemble des dommages subit sans oublier de mentionner la nature de ces derniers. En ce qui concerne les objets perdus ou détériorés, il faut penser à amener des preuves de leurs existences. Il peut s’agir à titre d’illustration de la facture d’achat ou de la photo de l’objet.

Qu’en est-il de l’indemnisation ?

S’il s’agit d’une catastrophe naturelle alors vous pourrez profiter d’une indemnisation dans les deux mois qui suivent l’arrêté ministériel qui a confirmé l’état des lieux. Toutefois, pour profiter de la totalité de votre indemnisation, il va falloir attendre trois mois après votre déclaration. Toutefois, ce délai peut aussi dépendre des mentions dans votre contrat d’assurance. Pourtant, ce délai peut aussi dépendre des mentions dans votre contrat d’assurance. L’indemnisation peut se présenter sous trois formes en fonction de la valeur d’achat des objets perdus. Et qu’en est-il de leur forme ? Quelquefois, l’assurance se réfère aussi à la valeur d’usage. Mais dans tous les cas, la couverture reste systématique, vous permettant de profiter d’une indemnisation en bonne et due forme.

Prix des assurances habitation : utilisez un comparateur !
Assurance habitation et logement de vacances : bon à savoir